Bambois

Accueil > Les animaux > Les ânes défricheurs de Bambois

Les ânes défricheurs de Bambois

2006, par Robin Hunzinger

Après une dizaine d’années d’abandon, les terrains autour du domaine partaient en friches.

Les friches sont généralement des milieux temporaires ou de transitions, liés à un arrêt d’exploitation agricole ou d’activité humaine. Le cortège floristique qui les peuple est varié et dépend du type d’exploitation précédant l’abandon et des milieux les environnant. On définit par friches, toute parcelle abandonnée, bords de routes et autres espaces interstitiels sur des sols perturbés et colonisés par des plantes rudérales, pionnières ou nitrophiles (ex : l’ortie). Ce sont souvent des milieux peu accessibles, d’aspect " hostile " et qui nécessitent un entretien important si on veut les utiliser.

On peut en définir 2 types :

• Les friches résultant d’un abandon cultural voire industriel.

• Les friches résultant d’une non utilisation de l’espace (bord de route,...).

Cependant, la majorité des friches naissent de la déprise agricole, phénomène en expansion ces dix dernières années ce qui fut le cas à Bambois. Les grandes parcelles furent mises en fermage mais les parceles les plus abruptes et lesp lus sèches furent abandonnées. Beaucoup de milieux furent touchés (prairies humides, vergers, champs, pâtures,...) Il faut savoir que l’on compte 10 millions d’hectares en France depuis 1980. La friche évolue au cours du temps pour atteindre un stade arboré et une forêt (climax) en stade ultime.

Afin de remédier à cette fermeture du paysage, nous avons décidé début 2003 de prendre des ânes afin de remettre en état les friches et de rouvrir lentement le lieu. Aujourd’hui les "jardinières" de Bambois ont commencé à métamorphoser le paysage.

JPEG - 74.3 ko
Babeth et Quasar de Bambois
C’est l’hiver et les ânes sont dehors, en pleine montagne, tant que la neige n’est pas trop haute.
JPEG - 67.6 ko
Mirabelle
Une petite cabane a été installée dans chaque parc pour les protéger du vent lordque celui-ci souffle très fort.
JPEG - 75.3 ko
Myrtille, Babeth et Quasar de Bambois
L’hiver, lorsque le temps le permet les ânes de Bambois recoivent uniquement un peu de foin en complément. Ils se nourrissent de ronces et d’herbe même givrée.
JPEG - 72 ko
Quasar
Né seulement quelques semaines plutôt, Qausar de bambois est déjà dehors avec le reste du petit troupeau.
JPEG - 40.4 ko
Myrtille, Mirabelle et Babeth
Dans chaque parc, les ânes disposent d’un point d’eau où ils peuvent s’abreuver. Ici le Bas du parc de Perfangoutte.